Bannière

 

 

L'HYGIENE

S’il est vrai que le chat fait sa toilette par lui-même, en se débarbouillant à longueur de journée, il faut cependant respecter un certain nombre de règles d’hygiène.

Hygiène des yeux et des oreilles

Les nettoyer à l’aide d’un tampon imbibé d’eau tiède. Les oreilles plus particulièrement,  seront toujours examinées avec attention, si l’on veut éviter la gale de l’oreille.

Comment examiner les yeux des chats ?

Après avoir observer les yeux, passer délicatement sur le pourtour de l’œil, un coton imbibé de lotion oculaire, en maintenant la tête du chat.

Retirer les saletés autour des yeux. Sécher les poils à l’aide de coton ou d’une serviette. Procéder très prudemment en veillant à ne pas toucher le globe oculaire.

Ne pas oublier qu’un bon nettoyage des yeux débute par une observation scrupuleuse de cette partie du visage.

On recherchera ainsi les signes d’écoulement.

Précisons certains points, sur le sujet :

Puce

Les chats ne voient pas dans l’obscurité, mais ils distinguent très bien les formes dans la pénombre. Quand le soleil se couche, la pupille de l’œil se dilate pour utiliser le maximum de lumière, jusqu’à devenir un cercle.

Oeil du chat

Puce
Le fond de l’œil est tapissé de petites membranes qui brillent dans la nuit d’un éclat phosphorescent. Quand le jour se lève, la pupille se rétrécit et devient une fente à midi, quand l’astre du jour est à son zénith.
Puce

D’autre part, les yeux des chats sont parmi les plus grands de tout le règne animal.

 

Comment nettoyer les oreilles des chats ?

Après avoir recherché la présence de cérumen de couleur foncée, nettoyer l’intérieur de l’oreille avec du coton trempé dans de la lotion auriculaire.

Etre très prudent : en frottant de façon vigoureuse, on peut incommoder le chat, ou même, lui abîmer l’oreille. Procéder en effectuant un lent mouvement circulaire.

On doit manipuler les oreilles des chats avec grande précaution. Respecter leur fragilité et supprimer coton tige ou tout autre objet extérieur.

Son ouïe est sensible à des ondes d’une fréquence de 40.000 vibrations par seconde, inaudibles pour l’homme. La partie extérieure de l’oreille est appelée le pavillon que le chat oriente vers la source sonore. Ce sont des organes très mobiles, équipés à leur base d’un petit soufflet.

Les chats s’expriment avec leurs oreilles. Dressées, elle indiquent l’attention ou le plaisir. Rabattues en arrière, le chat se méfie ou s’apprête à bondir.

Nettoyage oreilles

Hygiène des pattes et des griffes

Les pattes

Le chat a 5 doigts aux pattes antérieures et 4 aux pattes postérieures. Digitigrade, il marche sur la pointe des pieds, sous lesquels sont logés de petits coussinets élastiques

Les pattes seront, elles aussi, examinées de près. Des corps étrangers se nichent parfois entre les coussinets et peuvent être cause de graves accidents.

Exemple réel : un chat vigoureux et jeune meurt du tétanos parce qu’un jour, tout en jouant, une épine de cactus s’était introduite dans ses coussinets.

Les griffes

Les griffes sont capitales pour le chat ; elles font partie du système de défense de l’animal.

Il ne faut donc surtout pas retirer complètement les griffes mais plutôt les couper régulièrement.

Griffes

Comme chez l’être humain, il ne faut pas couper la partie rosée de l’ongle, afin d’éviter de blesser le chat et ainsi générer une infection.

Hygiène des dents

Les dents et les gencives nécessitent aussi des soins particuliers afin d’éviter la formation de tartre.

Utilisez bien sûr, une pâte spéciale pour animaux et non un dentifrice ordinaire.

Il est conseillé aux propriétaires de chats de leur brosser les dents une fois par semaine.  Afin d’habituer l’animal à ce brossage, utilisez d’abord un coton-tige puis une brosse à dents et commencer dès son plus jeune âge

BROSSAGE DES POILS

La technique de brossage dépend de la longueur des poils (pelage long ou court).

Il est conseillé de joindre l’utile à l’agréable. Carresser le chat tout en brossant sa fourrure, afin qu’il soit détendu et calme.

Poils courts

Les nœuds doivent être enlevés à l’aide d’un peigne en métal. Etre vigilant face à l’apparition des puces.

Puis, effectuer le brossage à l’aide d’une brosse en soie ou en caoutchouc, tout en respectant le sens du poil.

Utiliser une brosse pour un bon lissage de la fourrure. Afin de rendre le chat resplendissant, appliquer quelques gouttes de lotion spéciale.

Une peau de chamois vous permettra de faire pénétrer cette lotion.

Poils longs

Là, évidemment, le travail nécessitera plus de temps. Un brossage méticuleux à l’aide une brosse en poils de crin ou encore à fond de caoutchouc est nécessaire. Ne pas employer de brosses métalliques qui brisent les poils et risquent de blesser le chat.

Comment s'y prendre ?

On commence par peigner le dessous du cou, ce qui fera ronronner d’aise le chat le plus rétif (difficile à maîtriser).

Ensuite, profitant de ses bonnes dispositions, on s'attaquera au dos, au flanc, aux pattes… Si le chat se montre trop remuant, lui poser une main sur la nuque et lui parler, la plupart comprennent et se laissent faire assez docilement.

Lorsque l'on arrivera à la queue qui, particulièrement chez certaines races de chats (les persans), se trouve être un véritable nid à poussières et résidus en tous genres, on se montrera plus énergique. Sans aller jusqu’à l’arrachage des poils, ne pas hésiter à peigner bien à fond.

Lorsque tout sera terminé, on passera une brosse à rebrousse-poil sur le dos, assurant ainsi une belle « mise en plis ». quant à la queue, pour la faire paraître plus touffue encore, le coup de brosse final sera donné en largeur.

Une fois par an, à l’époque de la mue, c’est-à-dire au printemps, il est recommandé faire une toilette complète aux chats persans. Cette toilette consiste à faire disparaître tous les poils morts qui ont pris une teinte roussâtre et qui, parasitaires, empêche la repousse des nouveaux.

Dans les chatteries, cette opération est dénommée arrachage. Et le terme n’est pas trop fort, car la robe du chat, après avoir été passée au peigne de fer (aux dents légèrement arrondies et assez serrées), est examinée avec la plus grande attention. Tous les poils morts sont impitoyablement arrachés. La bête n’en souffre même pas, puisque ces poils ne tiennent plus à la peau.

BILAN DE SANTE

Quelques chiffres

Puce

Respiration : 25 à 30 mouvements à la minute.

Puce
Pouls : 110 à 140 pulsations par mn ; le pouls se mesure à la face interne de la cuisse.
Puce
Température normale : 38°C.
Puce
Durée de vie moyenne : 15 ans (35 ans maximum).

A chaque visite du chat, on doit procéder à un examen général sur sa santé.

Examen du nez

Observez si le nez de votre chat coule, s’il éternue et à quelle fréquence. Notez s’il a une respiration difficile.

Examen des dents

Le chat bave-t-il ? Remarquez-vous une inflammation des gencives et une mauvaise haleine ?

Examen des oreilles

Y’a-t-il du cérumen noirâtre dans l’oreille ? Des sécrétions ? Des écoulements ?

Examen de la queue

Le chat urine-t-il difficilement ? A-t-il la diarrhée ? Lèche-t-il ses parties génitales ?

Examen des yeux

Rechercher les traces d’écoulement, d’inflammation de la paupière.

Examen de la fourrure

Perd-il ses poils ? Quelle quantité ? A-t-il des puces ?

Un ou plusieurs signes de mauvaise santé peut (peuvent) cacher un état fébrile qui annoncerait une maladie.

En général, le chat est beaucoup plus discret que le chien et ne se montre vraiment douillet qu’en cas de fracture. Si l’angine râpe sa gorge, si une affection intestinale lui tord les boyaux, le chat s’installera décemment dans sa douleur et acceptera les soins.

LES SOINS

Comment prendre la température d'un chat ?

C’est la première action à mener dès que le chat est malade. Comment s'y prendre ? Enduire d’un peu de vaseline l’extrémité du thermomètre que l'on introduira sous la queue du chat.

Afin de ne pas lâcher ni l’un ni l’autre, garder dans la même main queue et thermomètre.

La température du chat oscille entre 38,2°C et 38,5°C. Dès 39,2°C, l’alerte est sérieuse, par contre en deçà, vers les 37,5°C, elle est plus inquiétante encore.

Comment faire avaler une pillule à un chat ?

Maintenir la tête de la main gauche et faire tomber la pilule sur la base de la langue. A l’instant même, on lâche tout et on claque rapidement des mains. Un réflexe immédiat du chat lui fait avaler la dose !

Si le chat aime le fromage, il est également aisé de lui faire avaler la pillule dans une bouchée de Vache qui rit ! Il s'en n'aperçoit même pas !

Comment soulever un chat blessé ?

Si l'on pense que son chat s’est brisé un membre, il faut le porter avec une grande prudence. Surtout ne pas essayer de lui mettre une attelle, on risquerait aggraver la blessure.

Soulever le chat et le poser sur une couverture, en surélevant le membre blessé, et, en le tenant le plus haut possible. Eviter tout mouvement à ce membre.

Comment faire face à un empoisonnement ?

Si le chat avale une substance toxique, sa première réaction sera de vomir. Toutefois, il peut arriver que le chat digère le poison. Si le matou montre des signes d’empoisonnement, agir rapidement. Appeler son vétérinaire ou un centre anti-poison (si l'on a identifié la nature du poison) au plus vite et suivre leurs instructions.

Si la fourrure est atteinte par le poison, l’animal tentera de lécher les toxines et les ingérera. Eliminer le poison en lavant la fourrure avec du shampooing dilué. Ne pas essayer de provoquer un vomissement.

LES PRODUITS TOXIQUES

Ce tableau récapitule les substances toxiques les plus courante pour le chat. Si ce dernier avale l’une d’entre elles, un traitement vétérinaire sera indispensable. Certains produits, comme les analgésiques, peuvent lui être fatals.

Produits toxiques

Symptômes

Action

Mort-aux-rats

Saignements, hémorragies

Antidotes disponibles

Antigel

Manque de coordination, vomissements, convulsions suivies de coma, insuffisance rénale.

Peut être fatal.
Une injection peut arrêter les effets.

Alcool

Etat dépressif, vomissements, perte de conscience, déshydratation, coma

Peut être fatal

Analgésiques

Perte de l’équilibre, vomissements. En cas d’ingestion de paracétamol, les gencives deviennent bleues.

Peut être fatal

Désinfectants et nettoyants

Vomissements importants, diarrhée, signes de nervosité, vertiges et coma.

Peut être fatal

Insecticides et pesticides

Contractions musculaires, bave, convulsions et coma.

Pas d’antidote particulier

Tue-limaces

Salivation, contractions musculaires, vomissements, diarrhée, convulsions et coma.

Les soins rapides peuvent être efficaces.

LES PLANTES TOXIQUES

Certaines plantes d'appartement ou d'ornement sont des poisons en puissance, en voici une liste non exhaustive :

Plantes toxiques 1

Plantes toxiques 2

Comment faire boire une potion à un chat ?

Utiliser un compte-gouttes large, à bords émoussés.Ne jamais essayer de faire avaler un liquide au chat en lui ouvrant les mâchoires. Le compte-goutte placé au coin des lèvres doit laisser la liberté au maxillaire inférieur, de façon à permettre la fermeture de la bombe et par conséquent la déglutition.

Comment donner un lavement à un chat ?

Rouler le chat dans une couverture et le placer sur la table. Sans violence, on maintient l’animal sous le bras gauche, tandis que la main soulève la queue du chat, la main droite procèdera au lavement. Le chat poussera un grand cri au moment de… l’introduction, mais très vite, il acceptera la médication.

Avoir le moins d’hésitation possible en donnant un lavement. Ce moment est pénible à passer pour le chat, ne pas l'oublier.

Comment introduire un suppositoire ?

 Procèder de la même façon que pour un lavement en s'assurant que le chat « absorbe » le suppositoire.

Comment arrêter un saignement ?

Si un chat s’est coupé et que la blessure n’est pas profonde, nettoyez la blessure avec un coton humide et, coupez les poils enchevêtres.

Appliquer un antiseptique doux. En empreignant de vaseline les poils autour de la coupure, on les empêchera de recouvrir la blessure. Si l’hémorragie est importante, suivre les indications suivantes pour stopper le flux de sang.

Pour arrêter l’hémorragie, recouvrir la blessure d’une gaze imbibée d’antiseptiques et appuyer.

Si l’hémorragie ne s’arrête pas après 1 ou 2 minutes, serrer la gaze avec un bandage et posez une autre compresse.

Comment examiner sa gorge ?

Il faut agir avec calme et audace. C’est la seule manière d’en imposer au « patient ». Tandis que la main gauche, à pleine paume, saisit doucement la tête par derrière, le pouce et le médium se resserrent légèrement contre les joues pour maintenir entrouverts les maxillaires. L’index de la main droite appuie alors doucement sur la langue, pour découvrir l’arrière-gorge.

Comment déceler une inflammation ?

Les amygdales ne doivent pas être visibles si la gorge est normale et le voile du palais ne doit pas être congestionné par des petits vaisseaux enflammés.

Comment faire face à un chat inconscient ?

Les chats sont parfois victimes d’accidents : ils peuvent être renversés par un véhicule, tomber d’une hauteur importante et rester inconscients ou en état de choc. Si l'on trouve un chat blessé, il faut tenter d’évaluer ses blessures et de lui donner les premiers soins.

Si le chat est en état de choc (sensation de froid et pouls rapide), enveloppez-le dans une couverture. Ces soins ne remplacent pas l’examen médical, mais permettent de soulager momentanément le chat ou de lui sauver la vie.

Avec l’aide d’une autre personne, soulever prudemment la couverture, et, la poser sur une surface plane et stable.

Si le chat respire difficilement, le tourner sur le côté, la tête vers le bas. Lui ouvrir la bouche et tirer sa langue vers l’avant. Nettoyer délicatement les mucosités présentes sur la langue avec un bout de coton.

Si le chat est inconscient, la première chose à faire est de le retirer du lieu de l’accident. En guise de brancard, utiliser une couverture ; l'étendre à plat et soulever doucement le chat pour le poser dessus.

Ne pas mettre le chat sur le côté pendant plus de 5 ou 10 minutes. Ne rien porter à sa bouche. Pour emmener le chat chez le vétérinaire, posez la couverture dans une caisse ou un carton.

LES MALADIES DE PEAU

Elles passent, malheureusement, longtemps inaperçues et seul un examen microscopique peut diagnostiquer s’il s’agit de gale ou d’eczéma.

L’eczéma : il atteint en règle générale, les animaux dont l’alimentation est trop riche ou la fourrure négligée, l’action irritante des puces pouvant, en cas d’épiderme délicat, en être la cause.
Eczéma

La présence de parasites externes tels que puces, poux et tiques est fréquente chez le chat. Le premier signe d’infestation par un de ces parasites est une démangeaison chronique. Les symptômes se traduisent par une irritation visible de la peau et une perte de poils.

On reconnaît les puces à de minuscules points brun rouge, et la fiente de ces dernière à de petites particules noires. Certains chats sont allergiques à la salive des puces ou à leur sécrétions.

On peut aussi conseiller d’utiliser un produit anti-puces pour traiter le chat mais aussi son environnement (litière, coussin…), Les pipettes de Frontline Combo ont d'excellent résultats sur l'infestation, du chat et de son environnement, par les puces, les poux et les tiques...

Frontline combo

L’eczéma étant une sorte d’auto-intoxication de l’organisme par ses propres déchets, il y aura donc lieu, dès les premiers symptômes, de surveiller l’alimentation. Moins de viande, surtout pas de crème, de beurre, un lait coupé d’eau de Vichy, tel sera le premier régime.

Il existe deux sorte d’eczéma ; l’aigu et le chronique.

L’eczéma aigu est heureusement assez rare. Il atteint surtout les chats et se caractérise sous forme de plaques irrégulières. La peau est rouge, congestionnée et sensible au début. Tandis que, petit à petit, un liquide clair agglutine les poils les uns aux autres. A partir de ce moment, les croûtes qui se sont formées sèchent et entraînent la chute des poils, qui ne repoussent qu’après un certain temps.

L’eczéma chronique s’installe progressivement et est surtout fréquent chez les chats adultes, trop amoureux des radiateurs et sédentaires. Les parties du corps les plus fréquemment atteintes sont la queue, les lombes et le dos. Les poils deviennent ternes et cassants, la peau est sèche et le prurit peu accusé. Les croûtes sont plus ou moins abondantes et, à la longue, les poils se raréfient aux endroits malades.

L’eczéma pouvant revêtir plusieurs formes suivant les sujets, il y a toujours lieu d’en surveiller l’évolution.

La gale : commence en général par s’attaquer au cou de l’animal, le prurit est très accentué et les croûtes sont épaisses et grisâtres. Il n’est pas difficile de soigner un chat galeux, mais les soins seront très sévèrement appliqués (la maladie est contagieuse pour les hommes).

Il faut éviter que la pauvre bête ne se gratte sans arrêt car, à la longue, ses yeux seront rougis par une conjonctivite et ses narines seront obstruées.

Il est possible de soulager le chat en enlevant les croûtes par un lavage à l’eau tiède. Si elles résistent, frictionnerer pendant deux jours avec de l’huile blanche, puis enduire la région malade, en débordant largement, avec la composition suivante :

Puce
  • Benzine,
  • 1g de pétrole et créosote,
  • 5 gouttes d’essence de lavande,
  • 17 g d’huile blanche.

Brûler tous les sujets qui ont entouré le chat malade et faire disparaître les croûtes que l'on enlève.

Gale des oreilles : ou otite parasitaire est fréquente chez les chats les mieux soignés, car elle est très méconnue. Aussi, il y a lieu de ne pas la négliger. L’affection pouvant dégénérer en otite profonde compliquée de troubles méningés.

Gale des oreilles

Quelles en sont les caractéristiques ?

un liquide brun obstrue l’oreille du chat et lorsque on l'enlève, on aperçoit des dizaines de petits parasites minuscules (munissez d'une loupe si votre vue n’est pas parfaite). D’autre part, le chat se gratte souvent l’oreille tout en se secouant la tête et il éprouve, sous les caresses, un plaisir visible de soulagement.

Au bout de 15 jours de ce traitement, si l’affection persiste, on traitera plus énergiquement en intercalant, une fois par semaine :

Puce
  • Benzine,
  • 1g de pétrole et créosote,
  • 17 g d’huile blanche.

A titre curatif et préventif, on renouvellera 2 ou 3 fois par mois le premier traitement.

LES MALADIES OCULAIRES

Les maladies oculaires touchent particulièrement les chatons. Il faut apporter rapidement les premiers soins, afin d’éviter de graves complications.

Le chat aveugle compense généralement la perte de sa vue par le développement de ses autres sens, et arrive malgré tout à vivre.

La conjonctivite est la maladie oculaire la plus connue et se traduit par un gonflement des conjonctives.

L’état du chat est assez impressionnant : sa paupière est complètement fermée ou à peine ouverte.

Par quoi est provoquée la conjonctivite ?

Puce
Un refroidissement,
Puce
Coup de griffe donné lors de jeux ou de batailles,
Puce
Par la présence d’un corps étranger,
Puce
Par une maladie virale.

Quels soins faut-il apporter ?

Après un examen minutieux de l’œil, à l’aide d’un ophtalmoscope (appareil permettant l’examen du fond de l’œil), il faut procéder à des lavages oculaires, au moyen de liquides spéciaux ou des gouttes.

Il est également possible d'utiliser une pommade oculaire.

Comment appliquer la pommade oculaire ?

Puce
Maintenir la tête du chat immobile avec une main, puis appliquer la pommade sur le globe oculaire,
Puce
Fermer les paupières du chat pendant quelques secondes, afin que la pommade recouvre toute la surface de l’œil.

Comment appliquer les gouttes oculaires ?

Puce

Tenez fermement la tête du chat et nettoyer les impuretés.

Puce
Appuyer sur le flacon pour faire tomber le nombre de gouttes prescrit dans l’œil.
Puce
Fermer les yeux du chat un court instant, les gouttes se répandront uniformément.

LES MALADIES RESPIRATOIRES

Coryza

Le coryza

Cette maladie respiratoire est une rhinite aiguë.

Origine du mot : mot grec qui signifie écoulement nasal.

Quels sont les symptômes ?

Puce
Ecoulement,
Puce
Eternuements fréquents,
Puce
Expulsions de matières purulentes (qui contiennent du pus), produisant des croûtes, ce qui gêne évidemment la respiration.
Puce
Fièvre supérieure ou égale à 39°C,
Puce
Toux,
Puce
Perte de l’appétit.

Comment soigner le coryza ?

Il faut procéder à un nettoyage régulier des narines à l’aide de liquides particuliers ou de gouttes.

Il faut aussi garder le chat au chaud.

LES MALADIES DIGESTIVES

Le chat mange très rapidement, écrasant à peine ses aliments qu’il avale d’un coup. S’il se met à la diète, mais n’accuse aucune température, ne vous alarmez pas, il a été trop gourmand et ce n’est qu’un embarras stomacal. Coupez son lait avec de l’eau de Vichy et il se remettra rapidement…

Le typhus

Certains chats peuvent en mourir en quelques heures, il doit donc être traité énergiquement.

Les symptômes

Puce

Le thermomètre accuse 39°C ou les dépasse,

Puce
La langue apparaît comme brûlée à l’extrémité,
Puce
Le chat est abattu est reste prostré, le nez dans son lait, sans même faire mine de le laper.

Typhus

La gastro-entérite

Cette inflammation bénigne de l’estomac et de l’intestin est assez fréquente chez le chat. Le malade se plaint doucement, ne mange plus, est agité et cherche à boire le plus possible. Il vomit, son haleine est fétide, sa bouche est sèche. De la constipation opiniâtre, le chat passe à une diarrhée épuisante, que l'on arrêtera en donnant 3 à 4 fois par jour, une cuillère à café de Citrate de Soude (1g) et le l’eau distillée (40g).

En même temps que ce médicament, il faut lui donner de l’eau à discrétion et suspendre toute nourriture lourde.

Si le chat est sujet aux troubles intestinaux, il est conseillé de toujours avoir sous la main, des ampoules de ferments lactiques, de Lactéol, des capsule d'Ultra-Levure. Ces produits donnent d’excellents résultats pour les cas de gastro-entérite chroniques.

Mais attention à l’automédication !

Certaines manifestations chroniques peuvent être le signe d’une maladie grave.

La gastro-entérite infectieuse

Les symptômes sont identiques, mais plus virulents. Le chat reste couché ou se traîne à grand peine. La fièvre monte rapidement pour atteindre 41°C, tandis que les membres, la tête et les oreilles restent froids.

Il faut être prudent lorsqu’un chat présente des symptômes de gastro-entérite, puisque plusieurs maladies sérieuses peuvent se manifester par de la diarrhée et des vomissements :

Puce
Le parvovirus,
Puce
L’obstruction ou la torsion intestinale,
Puce
L’intoxication,
Puce
Le parasitisme,
Puce
Les maladies rénales,
Puce
Les problèmes de foie,
Puce
Le cancer.

Que faire?

Si votre chat souffre de gastro-entérite, je vous conseille ceci :   

Puce
Faites jeûner l'animal 12 heures sans eau (fermez la cuvette des toilettes!),
Puce
Pas de nourriture pendant 24h,
Puce
Garder votre matou à la maison, dans un endroit frait et calme. Evitez-lui tout exercice,
Puce

Après 12 heures de jeûne d’eau : présentez environ ¼ à ½ tasse d’eau (de source ou de riz) à votre chat. Attendez une heure. Si aucun vomissement n’est noté, redonnez-lui de l’eau en petites quantités plusieurs fois dans la journée.

En revanche, s'il vomit à nouveau, remettez-le à jeûner pendant quatre à six heures.

Puce

Lorsque le jeûne de 24 heures sans nourriture est terminé, donnez à votre animal 1 c. à café de nourriture Médical Gastro ou i/d Hill’s. Attendez une heure. Si aucun vomissement n’est noté, donnez 2 c. à café de nourriture et augmentez les portions toutes les deux heures jusqu’à un retour à la normale.

Par contre, s'il rend à nouveau tout son repas, recommencez le jeûne pendant quatre à six heures.

Si des vomissements persistent, consultez votre vétérinaire. Nourrissez alors votre chat exclusivement avec la nourriture
«gastro» pendant deux à quatre jours, puis réintroduisez progresivement sa diète habituelle (sur une période de cinq à sept jours)

Puce

Administrez-lui du laxatone à raison de 2 cl, selon la posologie du vétérinaire, puis en prévention : 1 à 2 cl, deux à trois fois par semaine

Laxatone

Les vers intestinaux

Les formes et les dimensions sont variables, les vers plats (taenia) sont plus fréquents que les vers ronds (ascaris).

Vers intestinaux

 

Les vers plats

Tous les 3 mois, vermifugez votre chat. Ne jamais donner de purgatif aux chatons.

LES AUTRES MALADIES

La Leucose Féline ou Sida du chat

La leucose féline doit son nom à un virus appelé Virus Leucémogène Félin ou FeLV. Il agit quasiment de la même façon que son homologue humain. Ce n'est pas une zoonose et son degré de transimission à d'autres espèces animales est nul. Il n'en reste pas moins, qu'il faut protéger votre chat contre la Leucose Féline.

FeLV

Quels sont les symptômes de la leucose?

C'est une maladie du chat adulte (de 3 ans et plus).

Lorsque votre chat est contaminé, il existe une période "silencieuse" durant laquelle les cellules virales se multiplient dans l'organisme. Cela peut durer des mois, voire plusieurs années avant que la maladie ne se développe.

Pendant cette phase, l'animal est dit séropositif pour le FeLV, mais ne présente aucun symptôme de la maladie. En revanche, étant porteur du virus et est contagieux pour les autres matous de la maison et du quartier.

On estime généralement qu'en France 5 à 10% des chats sont séropositifs au FeLV.

Lorsque la maladie se développe, on observe une immunodéficience rendant l'animal très sensible à toutes les infections (on parle alors de maladies opportunistes).

Le chat souffre aussi, souvent d'anémie.

Le FeLV peut également être responsable de cancers, particulièrement de lymphomes (cancer des ganglions), de leucémies (cancers de la moelle osseuse et du sang) et de cancers du rein.

Comment se transmet la leucose ?

Elle se transmet de chat à chat par un simple contact. Contrairement au SIDA qui ne se transmet que par voie sexuelle et sanguine, le virus de la leucose se transmet par toutes les voies : sang, larmes, salive, urines…

Il existe aussi une transmission in utero (de la mère aux chatons).

Le virus est peu résistant dans le milieu extérieur, ainsi, les risques de contamination sont quasiment nuls pour un chat sain passant après un chat contaminé dans une pièce (chez le vétérinaire par exemple). Une désinfection du matériel suffit.

Les maladies opportunistes

Le chat FeLV séropositif et immunodéprimé (c'est-à-dire ayant déclaré la maladie) peut être atteint par le typhus et le coryza si ses vaccins ne sont pas à jour. Il est important de continuer à vacciner un chat séropositif.

Il pourra également être atteint par des infections variées, le plus souvent respiratoires, mais pouvant aussi concerner la peau, les yeux, les oreilles, l'appareil urinaire, le sang (parasites et bactéries des cellules sanguines).

Comment traiter la leucose ?

Il n'existe pas de traitement anti-viral comme chez l'homme. Les interférons sont un espoir dans le traitement de la leucose mais ils sont malheureusement très coûteux à l'heure actuelle. Le seul traitement envisageable concerne les maladies opportunistes afin d'assurer un confort de vie à son animal.

Comment prévenir la leucose ?

Il existe un vaccin contre la leucose. Il est efficace à 80-90%. Il est donc fortment conseilé de vacciner son/ses chat(s), étant donné les forts risques de contagion et de l'absence de traitement.

Avant la vaccination, vous pouvez demander un test de dépistage de la leucose pour vérifier que votre chat n'est pas déjà séropositif. N'hésitez pas à en parler à votre vétérinaire.

Le Parvovirus

La famille des Parvoviridae, découverts dans les années 1960, appartient au Groupe II (virus à ADN à simple hélice). Cette famille comprend le plus petit virus connu et certains qui comptent parmi les plus résistants dans l'environnement. Ils affectent des vertébrés, mais aussi des insectes.

Les Parvoviridae ont un génome consistant en un ADN simple brin protégé par une capside en forme d'icosaèdre.

Parvoviridae

Ces virus infectent des animaux (carnivores domestiques et sauvages, tels que chiens, chats, mustélidés, renards, loups, coyote, raton laveur, ours...) et l'Homme.

Ces virus semblent présents dans le monde entier.

Les infections symptomatiques semblent plus fréquentes en fin de printemps et en début d'été

Transmission, cycle de vie

L'ingestion de particules virales issues d'excréments d'un animal infecté semble être la cause d'infection la plus connue.

Les parvoviroses sont résistantes (au froid notamment) et survivent plusieurs mois (voire plus d'un an) dans les milieux frais et humides et à l'abri de la lumiière.

Chez l'animal âgé de plus de 4 semaines :

Puce
Le virus pénètre l'organisme et commence sa réplication dans les tissus lymphoïdes.
Puce
Il colonise l'organisme via les vaisseaux sanguins et lymphatiques.
Puce
Il cible des cellules ayant la faculté de se diviser rapidement dans l'organisme, telles que celles des parois intestinales.
Puce

Il endommage les parois intestinales (les cellules ne peuvent alors plus s'y régénérer). Des tissus fluides et du sang sont perdus dans l'intestin, entraînant une diarrhée sanguignolente contenant souvent des muqueuses.

Puce

Ces pertes entraîne déshydratation, et une éventuellement intoxication de l'organisme à partir de toxines normalement contenues dans l'intestin.

Puce

Les animaux qui survivent à cette phase initiale peuvent espérer une guérison complète (régénération des cellules).

Chez l'animal âgé de moins de 4 semaines :

Puce
L'intestin ne semble pas infecté, mais en revanche le cœur ou/et le cerveau sont touchés
Puce
L'immunité peut être transmise de la mère à sa progéniture.
Puce
Après exposition au virus, si l'animal survit, il conserve une immunité naturelle qui semble persister toute sa vie.

L'occlusion ou la torsion intestinale

Occlusion intestinale

Quels en sont les symptômes ?

Essentiellement lconstipation et manque d'appetit : le chat se désintéresse de la nourriture et, lorsqu'il lui prend l'envie de manger, une bouchée le rassasie. On obseve alors une dégradation de son état de santé général ainsi qu'une perte de poids.

Les occlusions sont souvent dûes à des boules de poils, que l'animal avale en se toilettant et qui finissent par former dans l'estomac une sorte de boule, qu'il va devoir évacuer soit par les voies naturelles, soit en régurgitant.

L'herbe à chat peut l'aider à évacuer ces boules de poils, ainsi que certains traitements proposés par le vétérinaire. La meilleure prévention reste le brossage quotidien pour enlever les poils morts, et, éviter qu'il en ingurgite trop en se toilettant. Dans les cas les plus graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

La torsion intestinale

C'est la torsion d'une partie ou de la totalité de l'intestin grêle sur son axe mésentérique, réalisant une occlusion haute par strangulation. C'est une urgence chirurgicale nécessitant un diagnostic précoce, une réanimation active et intense encadrant l'acte opératoire.

Les maladies rénales et hépatiques du chat

Les maladies rénales

L'insuffisance rénale : L'insuffisance rénale est une défaillance des fonctions rénales. Lorsque le rein est sain, il est chargé de détoxifier l'organisme en éliminant les déchets (toxines) produits par ce dernier. Quand il est atteint, il ne peut accomplir sa fonction, les toxines s'accumulent alors, dans l'organisme et les premiers symptômes apparaissent.

Apprenez à les reconnaître pour réagir rapidement !

L'insuffisance rénale peut survenir de deux façons :

Puce
soit de manière aiguë ; le rein ne peut soudainement plus assurer l'élimination des toxines produites par l'organisme. Les symptômes apparaissent brutalement et le mal est souvent réversible.
Puce
soit de manière chronique ; le rein est détruit progressivement et de manière irréversible. Les perturbations sont perceptibles seulement qu'à un stade déjà avancé de la maladie.

Quels sont les symptômes ?

Les symptômes de cette maladie sont assez nombreux et surtout peu caractéristiques. Le chat est abattu et il mange peu ou plus du tout. Il peut aussi avoir mauvaise haleine. Souvent, il présente des vomissements et de la diarrhée. Il peut aussi avoir des difficultés pour uriner. Ces symptômes sont assez inquiétants et votre chat doit être examiné par un vétérinaire afin qu'il diagnostique l'insuffisance rénale de votre animal et qu'il mette en place le traitement.

Quelles sont les cause d'une insuffisance rénale ?

Les causes de cette insuffisance sont variées.

Puce
lle peut apparaître suite à une mauvaise irrigation sanguine du rein en cas d'hémorragie importante,
Puce
lors de déshydratation sévère
Puce
ou lors de certaines insuffisances cardiaques.

Le rein peut subir une lésion majeure qui le rend incapable de fonctionner normalement. C'est le cas
lors :

Puce
De certaines infections du rein (pyélonéphrite),
Puce
De certaines maladies générales,
Puce
Ou de l'absorption de certains produits ou médicaments toxiques (intoxication par l'antigel par exemple).

Le rein peut aussi être gêné dans son fonctionnement quand l'urine qu'il produit ne peut s'éliminer normalement. Chez Le chat, c'est fréquemment dans les cas de calculs rénaux.

Le diagnostic

Le vétérinaire, après un examen approfondi de l'animal, pourra réaliser une prise de sang. Celle-ci permettra de doser certaines toxines produites par l'organisme et normalement éliminées par le rein comme l'urée et la créatinine. Puisque le rein ne fonctionne plus, les valeurs d'urée et de créatinine seront très élevées dans le sang.

Le vétérinaire pourra également réaliser d'autres examens (prise d'urines, radiographies, etc...) pour connaître la cause de cette insuffisance rénale aiguë.

Le traitement

Le traitement a pour but de rétablir le fonctionnement normal du rein. Il repose sur la mise en place de perfusions qui permettent de soutenir l'organisme et d'éliminer les toxines accumulées dans le sang. Dans certains cas, l'utilisation de diurétiques est nécessaire ainsi que l'administration de médicaments qui luttent contre les vomissements et la diarrhée associés. Lorsque la cause de l'insuffisance rénale est connue, un traitement spécifique sera mis en place également. Par exemple, lors de bocage de l'élimination de l'urine par des calculs, il faudra supprimer ces calculs.

Le pronostic

Il va dépendre de l'âge du chat, de la cause de l'insuffisance rénale et de la rapidité de mise en place des soins vétérinaires. Le vétérinaire réalise d'autres analyses de sang au cours du traitement. Si les taux d'urée et de créatinine diminuent et redeviennent normaux, on pourra considérer le chat comme sorti d'affaire mais ses reins seront fragilisés. Il faudra donc faire attention et le ramener chez le vétérinaire au moindre symptôme. Un traitement de fond et une alimentation particulière peuvent être prescrits également.

Nota bene :

L'insuffisance rénale est la maladie communes des Persans.

Bouboule  Ambre
Bouboule                                                  Ambre

Ayant perdu Bouboule et Ambre (à quelques mois d'écart et alors âgés de 12 ans), à cause de cette maladie, je ne saurais trop vous conseiller de faire vérifier l'état de santé des reins de votre(vos) persan(s) le plus tôt possible (5/7 ans) et ce régulièrement (tous les ans, serait le mieux).

Les calculs urinaires chez le chat : Au commencement, l'animal a du mal à uriner. Les calculs urinaires, également appelés urolithiases, sont des petits « cailloux » qui se forment dans l'urine à partir de micro-éléments : les cristaux. Ils provoquent une obstruction de l'urètre en restant bloqués dans celui-ci, et, peuvent s'avérer excessivement grave (mettant en jeu la vie de votre chat) s'il ne sont pas traités à temps. C'est une pathologie fréquente chez le chat adulte.

Quels en sont les symptômes ?

La vessie du chat peut abriter des calculs urninaires, sans pour cela développer de symptômes. Ces derniers apparaissent lorsque les calculs, initialement présents dans la vessie, passent dans l'urètre. Si les calculs ont une taille trop importante, il peut alors y avoir une obstruction de l'urètre. Le chat présente alors des troubles urinaires.

Puce
Au début, le chat manifeste des difficultés à uriner. Quelquefois le l'animal arrive à uriner quelques gouttes mais difficilement et non sans douleur. Il arrive qu'une infection urinaire se développe de manière secondaire chez le chat, mais c'est assez rare. On observe enfin du sang dans les urines.
Puce
Comme le chat n'arrive plus à faire pipi normalement, l'urine s'accumule dans la vessie. On parle alors de « globe vésical ». Lorsque le vétérinaire palpe l'abdomen du chat, il sent une vessie très dilatée (de la taille d'un gros pamplemousse).
Puce
L'urée n'étant plus éliminée, l'état de santé général de l'animal se dégrade rapidement. Effectivementt, si le chat est dans l'incapacité d'uriner pendant plus de 24 heures, on constate vite chez lui, un abattement et une anorexie. Il arrive également que l'animal vomisse. Si rien n'est fait, votre matou peut sombrer dans le coma et mourir.

Donc, lorsqu'un chat présente une obstruction urétrale, due ou non à des calculs urinaires, il s'agit d'une situation d'urgence et il faut rapidement emmener l'animal chez le vétérinaire.

Le diagnostic

Il est assez facile à réaliser. En effet, l'obstruction urétrale est presque certaine chez un chat qui a du mal à uriner et qui présente un globe vésical à la palpation.

Le traitement

Le traitement d'urgence consiste à « déboucher » le chat, c'est-à-dire à enlever le calcul qui bloque l'urètre.

Les maldies hépatiques

Les maladies hépatiques chroniques du chat connaissent de multiples causes (anomalies vasculaires, maladies inflammatoires, cirrhoses..).

Leur présentation clinique est très variée.

Les symptômes peuvent être absents.

Lorsque l'insuffisance hépatique apparaît, les signes nerveux, urinaires, digestifs et généraux (ictère, ascite, etc.) sont le plus fréquemment observés.

L'insuffisance hépatique

L’insuffisance hépatique est la conséquence d’une altération brutale ou progressive des fonctions du foie.

Dans les formes aiguës, les symptômes sont variés: fièvre, vomissements, diarrhées... Ils sont alarmants, car ils n’apparaissent que lorsque la majorité du foie est détruite.

La cause peut être infectieuse (péritonite infectieuse féline, par exemple), toxique (empoisonnement au plomb ou aux dérivés chlorés), inflammatoire à la suite d’une pancréatite ou d’une colite aiguë.

Dans les formes chroniques évoluant depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, l’animal présente un mauvais état général, il est maigre et atteint de troubles digestifs divers: diarrhée ou constipation, appétit diminué. Il est éventuellement atteint d’ictère (jaunisse) et présente une ascite (épanchement de liquide dans l’abdomen).

Parmi les causes, très diverses, on compte l’hépatite, la cirrhose et la présence d’une tumeur.

Les soins

Ils sont de deux types :

Puce

Le traitement des formes aiguës intervient en urgence. Le chat est le plus souvent déshydraté et doit être placé sous perfusion.Des antispasmodiques et des anti-infectieux lui seront administrés.

Puce

Le traitement des formes chroniques est délicat.

Très peu de mesures médicales sont réellement spécifiques et directement efficaces. Le régime alimentaire remplit ici une fonction capitale .

Les repas doivent être fractionnés pour éviter la surcharge des fonctions hépatiques, ils doivent aussi être riches en protéines si nécessaire.

La lipidose hépatique du chat

La lipidose hépatique est une maladie commune chez le chat et peut être rencontrée chez toutes les races à tous âges. Il s'agit d'une maladie grave qui peut souvent se solder par le décès de l'animal. Il s'agit d'une surcharge du foie par les lipides (foie gras). Ce sont le plus souvent (mais pas toujours) les chats souffrant d'embonpoint ou d'obésité qui sont affectés. Les signes cliniques :

Puce

Anorexie complète ou partielle suivie d'une perte de poids,

Puce

Ictère,

Puce
Une perte d'entrain et faiblesse,
Puce
Des vomissements ou des nausées peuvent apparaître,
Puce
L'animal boit et urine plus,
Puce

La cause la plus fréquente est l'anorexie : un chat qui cesse de manger plusieurs jours doit utiliser ses graisses corporelles comme source d'énergie. Or, c'est principalement le foie qui gère les lipides utilisés, et il peut donc se trouver surchargé.

Puce

Il peut aussi arriver que la lipidose hépatique soit primaire et cause l'anorexie.

Puce
Une alimentation inadéquate ou de mauvaise qualité peut aussi entraîner une lipidose hépatique s'il y a une déficience en certains acides aminés.
Puce
Enfin, d'autres maladies hépatiques peuvent être confondues avec la lipidose hépatique puisqu'elles entraîneront des signes d'insuffisance hépatique semblables à ceux de la lipidose hépatique.

Diagnostic :

Puce

Examen physique et histoire de l'animal.

Puce

Une biochimie sanguine sera essentielle pour confirmer la présence d'une atteinte du foie, évaluer la sévérité et ensuite suivre son évolution.

Puce
Une fois que l'atteinte hépatique a été confirmée, la radiographie peut aider à préciser la cause de l'insuffisance hépatique.
Puce
Un dépistage de leucémie et du sida félin pourraient être recommandés si votre animal est considéré à risque ou n'a jamais subi de dépistage, ce, afin de s'assurer que l'une de ces deux maladie n'est pas la cause primaire de l'anorexie.
Puce
L'hématologie et l'urologie peuvent parfois être utiles afin de préciser la cause du problème et l'état de santé général de votre animal.
Puce
Enfin, une biopsie du foie est la seule façon de différencier la lipidose hépatique d'une autre cause d'insuffisance hépatique. Toutefois, il s'agit d'un procédé invasif qui comporte certains risques.
Puce

La lipidose hépatique est un cercle vicieux : l'anorexie entraîne lipidose hépatique et la lipidose crée à son tour une perte d'appétit. L'élément clé du traitement est donc d'assurer une nutrition adéquate. Une diète facilement digestible, à haute teneur énergétique et appétissante devra donc être offerte. Il est essentiel que votre animal mange au minimum les quantités recommandées afin de briser le cercle vicieux de la lipidose. Il est probable que la nourriture doive au départ être donnée par gavage, et cela peut durer plusieurs semaines, voir plusieurs mois. Le traitement de cette condition demande donc beaucoup d'implication et de persévérance de la part du propriétaire.

Puce

Une fluidothérapie intra-veineuse avec dextrose en clinique est souvent nécessaire pour les premiers jours du traitement.

Puce
Des stimulants d'appétit peuvent être donnés afin de faciliter la réalimentation, mais ces médicaments ne peuvent être donnés plus de quelques jours.
Puce
Des médicaments anti-émétiques et des anti-acides pourront être administrés en cas de vomissements ou de nausées.
Puce
L'administration de S-Adenosylméthionine (SAMe ou Denosyl) sur une base quotidienne stimulera la fonction hépatique.
Puce
Des antibiotiques sont aussi parfois prescrits afin d'éliminer la possibilité d'une atteinte bactérienne.

Pronostic :

Il est très réservé. La lipidose hépatique est une maladie difficile à traiter qui nécessite de soins prolongés dont le succès dépend en partie de la capacité à faire ingérer les rations alimentaires prescrites, ce qui est souvent difficile et malheureusement pas toujours suffisant. Toutefois, plus on intervient rapidement, meilleures sont les chances de guérison.

Le cancer

Les chats ne sont malheureusement pas épargnés par le cancer. Plus fréquent chez les animaux âgés, il se manifeste souvent par un amaigrissement, l'apparition de grosseurs ou encore de différents symptômes en fonction de l'organe atteint (vomissement, anémie…) ;

Tumeurs et cancers des chiens et chats

Tous les organes des chats peuvent un jour être infestés par une tumeur. Celle-ci est le résultat d'une prolifération anormale des cellules. Chez nos compagnons félins, l'origine de cette prolifération anormale est rarement connue, si l'on excepte certains cas (virus de la leucose féline, prise de pillules contraceptives…). Il est important de bien faire la différence entre deux types de tumeurs : les bénignes (sans danger) qui peuvent grossir localement et parfois s'ulcérer et les malignes (potentiellement mortelles), appelées cancers et qui ont la faculté de produire des métastases (cellules tumorales se détachant de la tumeur primaire et allant envahir d'autres organes par voie sanguine ou lymphatique).

Quelques exemples de cancers

Il existe de très nombreux cancers pouvant atteindre les différents organes des chats. Parmi les plus fréquents on trouve le mastocytome, une tumeur de la peau. Elle se présente souvent sous la forme d'un ou plusieurs nodules sur la peau. Des troubles digestifs, nerveux ou de l'anémie peuvent l'accompagner. Certains mastocytomes sont bénins mais d'autres métastasent et provoquent la mort de l'animal en quelques mois.

Les mamelles des chattes non stérilisées peuvent également être le siège de cancers, plus fréquents encore lors de prise de traitements contraceptifs.

Tumeurs mammaires

En outre, le FeLV, un virus infectant les chats, est capable d'entraîner la transformation maligne des cellules qu'il infecte et de provoquer ainsi l'apparition de lymphosarcome (cancer atteignant notamment la moelle osseuse et les ganglions lymphatiques) et de leucémies (cancer du sang). Enfin, des organes tels que la rate, le foie et les os peuvent également être le siège de cancers qui ne laissent malheureusement qu'une espérance de vie limitée à quelques mois.

Ambre, ma persanne (voir chapitre sur les insuffisances rénales), quelques mois après le décès de son frère et avant le sien, a développé 2 tumeurs mammaires. Avant l'intervention, une prise de sang lui a été faite pour vérifier son niveau de créatinine (plus il est élevé, plus les reins sont atteints). Ce dernier se trouvait dans les normes pour procéder à l'ablation de sa chaine mammaire (voir schéma ci-dessus), malheureusement, 2-3 mois plus tard, le cancer s'est métastasé dans les reins, et j'ai du faire euthanasier Ambre, quelques jours après son 12ème anniversaire !

Le cancer mammaire des chattes est TRES souvent favorisé par la prise de pillules contraceptives. Si vous ne désirez pas que votre minette vous fasse de portée(s), faites la stériliser dès ses 6 mois. J'ai trop attendu pour Ambre (7 ans), je n'ai pas refait la même erreur avec Sarà.

 

Haut de page

 

fiches

Digitigrade
Se dit des vertébrés terrestres dont les doigts constituent la surface d’appui sur le sol
Lombes
Région postérieure du tronc située entre les dernières côtes et les ailes iliaques.
Prurit
Sensation de démangeaison provoquée par une lésion locale.
Fétide
Qui sent très mauvais
Purgatif
Se dit d’une substance, d’un médicament qui purge (c’est-à-dire qui provoque l’évacuation des selles).